Que sont les probiotiques et à quoi servent-ils ?

Que sont les Probiotiques et à quoi servent-ils ?   

On parle de plus en plus des probiotiques et de leurs effets bénéfiques sur la santé. Mais qu’est-ce que les probiotiques ? Où les trouve-t-on et à quoi servent-ils ? 

Que sont les probiotiques ?   

Définition des probiotiques

Les probiotiques sont des micro-organismes vivants, généralement des bactéries (bifidobactéries, lactobacilles…) ou des levures (saccharomyces). Ces micro-organismes vivants, lorsqu'ils sont ingérés en quantité suffisante, exercent des effets positifs sur la santé, au-delà des effets nutritionnels traditionnels(1). On peut en trouver dans certains aliments comme les yaourts, ou encore sous forme de compléments alimentaires. 

Les probiotiques : un peu d’histoire   

S’ils sont consommés depuis l’époque néolithique (aux alentours de 7 000 ans avant JC) à travers des aliments fermentés tels que le yaourt, le vin ou la bière, il faudra attendre la fin du XIXème siècle pour que la recherche s’intéresse à leurs caractéristiques et leurs effets sur la santé.  

Mais ce n’est qu’en 1953 que le terme probiotique, par opposition à antibiotique et qui signifie littéralement  « pour la vie », voit le jour. L’inventeur du terme, Wener Kollath (2), un médecin allemand, lui associe des « substances actives essentielles à une vie en bonne santé ».  

Depuis, la recherche s’est accélérée et de nombreux articles sont publiés chaque année sur les effets bénéfiques des probiotiques. 

Classification des probiotiques

Les probiotiques sont généralement des bactéries. Ainsi chaque souche de bactéries est classée selon son  genre et son espèce. 

  • Le genre : c’est la classification la plus large. Les deux genres les plus connus sont Lactobacillus et Bifidobacterium. Chaque genre a ses caractéristiques et des propriétés différentes.  

  • L’espèce : les souches bactériennes d’une même espèce ont des caractéristiques similaires, avec quelques légères différences. Des exemples d’espèces sont Lactobacillus paracasei, L. bulgaricus,  B. animalis… 

  • La souche : c’est donc le nom complet, composé du genre, de l’espèce et généralement d’une précision telle qu’un autre nom ou un numéro. Ce terme désigne une bactérie.  

Cas pratique…  
Ainsi, par exemple, pour Lactobacillus acidophilus DDS-1, Lactobacillus est le genre, acidophilus l’espèce et DDS-1 la précision supplémentaire, le tout forme le nom d’une souche… Simple, non ?  

Les souches probiotiques les plus répandues

On dénombre aujourd’hui près de 8 000 (3) souches probiotiques différentes, avec des propriétés et des bénéfices spécifiques.  

 Parmi les plus connues, on peut citer : 

  • Dans le genre Bifidobacterium :  B. lactis HN019, B. lactis CNCM I-2494 I, B. lactis BB-12 (Bb12) 

  • Dans le genre Lactobacillus : L. plantarum 299v, L. acidophilus NCFM, , L.  casei Shirota, L.  rhamnosus LGG, L.  casei CNCM I-1518 

Certaines souches ont montré des effets bénéfiques spécifiques sur le corps, que ce soit sur la santé digestive ou le maintien du système immunitaire par exemple. C’est pour cela qu’on les appelle des probiotiques. N’hésitez pas à vous renseigner auprès d’un.e professionnel.le de santé, qui saura vous dire quelle souche correspond à quel bénéfice. 

Différences avec les prébiotiques

Les prébiotiques, que l’on confond parfois avec les probiotiques, sont des substances qui servent à nourrir les bactéries de notre microbiote intestinal favorisant ainsi leur croissance et leur activité, pour un bon équilibre. On les trouve principalement dans les aliments riches en fibres alimentaires comme les céréales, certains fruits ou encore les légumes. 

Les FOS-GOS (FOS : Fructo-oligosaccharide et GOS Galacto-oligosaccharides) dont on entend parfois parler sont un exemple de prébiotiques. 

Probiotiques : quels sont leurs effets sur la santé ?

Si l’on s’intéresse de plus en plus aux probiotiques ces dernières années, c’est que les avancées récentes permettent de mieux comprendre et définir leurs bénéfices sur la santé. 

A quoi servent les probiotiques pour le microbiote intestinal ?

Le microbiote intestinal (anciennement appelé « flore intestinale »), est un écosystème composé de milliards de micro-organismes (bactéries, levures, virus…) qui interagissent entre eux. Son équilibre joue un rôle clé pour notre santé, dans de nombreux domaines (digestion, métabolisme, immunité,(4) …).  

Or, certains facteurs tels que l’alimentation, l’hygiène de vie ou la prise d'antibiotiques peuvent perturber ce bon équilibre, pourtant primordial pour notre santé. Ce déséquilibre, appelé « dysbiose », peut jouer un rôle dans la survenue de fatigue, de troubles digestifs ou de maladies chroniques inflammatoires ou métaboliques. 

Le rôle des probiotiques est alors de venir en support des fonctions des micro-organismes de notre microbiote et d’aider à maintenir et/ou retrouver son état d’équilibre. 

Les bienfaits des probiotiques

Si les effets bénéfiques des probiotiques concernent notamment la santé intestinale, ils contribueraient également à soutenir notre système immunitaire.  

  • Un rôle dans la santé intestinale 

- Les probiotiques aident à maintenir ou rétablir l’équilibre du microbiote intestinal et favorisent la croissance des bonnes bactéries, ce qui peut aider à réduire la production de gaz et donc les ballonnements (5).
- Ils peuvent favoriser la digestion et/ou réduire les problèmes de digestion grâce à leur action sur la décomposition des aliments et l’absorption des nutriments dans l’intestin (5)
- Certains probiotiques peuvent aider à réguler les selles et donc le transit intestinal (5). 

  •  Ils soutiendraient le système immunitaire

- Certains probiotiques augmentent la réponse immunitaire face aux agressions extérieures (6). 

D’après une étude publiée dans la Cochrane Database of Systematic Review en 2022, “la consommation régulière de probiotiques réduirait l'incidence des infections des voies respiratoires supérieures, comme le rhume banal (7)”. 

D’autres effets sur la santé sont aujourd’hui à l’étude. Ainsi, certaines souches pourraient avoir des effets sur la dépression, l’anxiété ou la douleur, mais il est encore nécessaire d’approfondir les recherches. 

Où trouve-t-on les probiotiques ?

Sources alimentaires

On peut trouver les probiotiques dans certains aliments et notamment dans les aliments fermentés tels que : 

  • Les produits laitiers fermentés : yaourts, fromages…, 

  • Les légumes lacto-fermentés:  choucroute, kimchi (chou chinois fermenté mélangé à d’autres épices et légumes lacto-fermentés), 

  • Les boissons fermentées de type Kéfir (à base de lait entier ou de fruits), kombucha (à base de thé), lassi (à base de lait fermenté ou de yaourt), 

  • Le soja fermenté : miso, tempeh. 

D’autres aliments comme le pain au levain, le vin, la bière sont obtenus par fermentation mais leur procédé de transformation ne permet pas toujours de garder ces micro-organismes vivants et de répondre donc au critère de survie des probiotiques. 

LE SAVIEZ-VOUS ? Par définition, tous les yaourts contiennent des ferments lactiques (le Streptococcus thermophilus et le Lactobacillus bulgaricus) mais pour que ceux-ci soient considérés comme « probiotiques » et avoir des effets bénéfiques sur la santé, ils doivent être présents en quantité suffisante (au moins 10^8 UFC/g). 

Compléments alimentaires

Les probiotiques existent également sous forme de compléments alimentaires, disponibles en pharmacie.  

Il est important de sélectionner le type de probiotiques adapté à votre besoin, et de respecter les doses et le mode de conservation recommandé (certains compléments alimentaires doivent ainsi être stockés au réfrigérateur). 

Rapprochez-vous de votre professionnel de santé avant de vous orienter vers ce type de compléments alimentaires. 

Quelle consommation de probiotiques ?

Une alimentation équilibrée

Pour maintenir une bonne santé intestinale et favoriser votre bien-être général, il est conseillé d’avoir une alimentation équilibrée, riche en fibres prébiotiques (oignon, ail, bananes, chicorée, topinambour, asperge, blé, orge, avoine, haricot, ...) et en aliments contenant des probiotiques (aliments fermentés). Il est également important de boire de l’eau régulièrement et en quantité suffisante et d'avoir une bonne hygiène de vie (pratique d’une activité physique régulière, avoir une bonne gestion du stress et un sommeil de qualité). 

Cure de probiotiques

  • Chez l’adulte 

Une cure de probiotiques peut éventuellement être envisagée en cas de troubles digestifs (de type diarrhée ou constipation), ou lors d’un traitement antibiotique. 

La consommation de probiotiques en compléments alimentaires doit toujours être accompagnée par un professionnel de santé, qui pourra vous indiquer la souche qui correspond au problème, la quantité conseillée et la durée du traitement. 

La prise est généralement ponctuelle, le temps que le trouble passe et ne doit en aucun cas se substituer à une alimentation, riche en fibres, variée et équilibrée et à une bonne hygiène de vie.  

  • Chez les bébés et les enfants 

Il est nécessaire de toujours demander l’avis d’un spécialiste avant toute cure de probiotiques chez l’enfant ou le nourrisson. Là aussi, il saura vous conseiller la souche (ou les) souche(s) indiquée(s) aux troubles associés, et les modalités de prise (posologie, durée, ...).

Existe-t-il des contre-indications ?

Même si les probiotiques sont généralement sûrs pour la population générale, il est nécessaire de demander un avis médical auprès de votre pharmacien ou de votre médecin avant la prise de compléments alimentaires à base de probiotiques. 

En conclusion, si des effets des probiotiques sur la santé digestive ont déjà été montrés, il y a fort à parier que ces « bonnes bactéries » n’ont pas encore livré tous leurs secrets.  

[1] (en) Report of a Joint FAO/WHO Expert Consultation on Evaluation of Health and Nutritional Properties of Probiotics in Food Including Powder Milk with Live Lactic Acid Bacteria (October 2001) [archive] [PDF], OMS

[2] (de) Vergin F., Anti- und Probiotika, Hippokrates, 1954, 25, p. 16–119. 

[3] Poyet, M., et al. « A Library of Human Gut Bacterial Isolates Paired with Longitudinal Multiomics Data Enables Mechanistic Microbiome Research ». Nature Medicine, vol. 25, no 9, septembre 2019, p. 1442-52. www.nature.com, doi:10.1038/s41591-019-0559-3 

[4] INSERM. 2016. Microbiote intestinal. 

[5] a).The Role of Prebiotics and Probiotics in Gastrointestinal Disease, 2017, Martin H. Floch Gastroenterology Clinics of North America 

b). Probiotics and prebiotics in intestinal health and disease: from biology to the clinic, 2019, Mary Ellen Sanders, Nature Reviews Gastroenterology & Hepatology 

[6] REF : Poon et al. 2020 Effects of a Fermented Dairy Drink Containing Lacticaseibacillus paracasei subsp. paracasei CNCM I-1518 ( Lactobacillus casei CNCM I-1518) and the Standard Yogurt Cultures on the Incidence, Duration, and Severity of Common Infectious Diseases: A Systematic Review and Meta-Analysis of Randomized Controlled Trials - PubMed (nih.gov) 
 

Danone 2019. Tous droits réservés. ¹contient des sucres naturellement présents. ²Les ferments du yaourts, qui sont des probiotiques, vous aident à digérer le lactose du produit si vous avez du mal à le digérer.

FR